Données

Informations


Flux rss

Réduction de la consommation -  Divers

Maîtrise de la consommation d’électricité : baisse de 10% de la consommation

Définir une méthode de travail
En parallèle au projet de centrale solaire le lycée a entrepris une réflexion en vue de réduire la consommation d’électricité.
Cette réflexion menée dans un premier temps avec l’aide de L ‘Agence Locale de L’Energie de Grenoble nous a permis de dégager deux axes de travail.

Tout d’abord il nous a semblé pertinent de repérer les sources d’économie d’énergie en faisant appel au bon sens du plus grand nombre. Nous avons rejeté dans un premier temps  l’idée de faire appel à un bureau d’études spécialisé surtout pour des raisons financières. Les suggestions émises par le personnel (professeurs, élèves, étudiants, personnel administratif, ou ATOS) ont été prises en compte. Un inventaire des sources de consommation a été réalisé. Celui-ci montre que outre l'éclairage qui correspond à environ 50% de la consommation il y a aussi les pompes du système de chauffage , les vmc , les pertes dues au transformateur et dans les circuits d’éclairage des salles

 Dans le même temps un second axe de travail centré sur le comportement des usagers du lycée a été lancé par une équipe pluridisciplinaire pilotée par les professeurs du BTS Management des Unités Commerciales et sollicitant un grand nombre de classes du lycée. Des actions axées sur la maîtrise de la consommation et l’utilisation des énergies renouvelables sont réalisées chaque année par les jeunes étudiants de bts "muc" et "iris". L’AGEDEN et l’ALE nous ont apporté leurs compétences. Des informations détaillées sur ces actions seront disponibles ici dans quelques jours. Les retombées directes ou indirectes de ces actions sont nombreuses, notamment au niveau individuel par des évolutions de comportement en famille et par l’élargissement à d’autres problèmes environnementaux (eau , carbone , déchets , déplacements).

Réaliser des actions concrètes même modestes de maîtrise de la consommation

·        Il est apparu que les chauffe-eau électriques (environ une quinzaine)  restaient branchés pendant tout l’été. L’intendant a pris la décision de les couper dès le départ en vacances (début juillet) pour les re-brancher le jour de la rentrée (début septembre).

·        Des lampes halogènes de 500W (environ une vingtaine) n’avaient qu’un rôle décoratif et étaient souvent allumés. Nous avons pris la décision de les supprimer avec l’idée de les remplacer à moyen terme par des lampes à LED (qui consomme dix à vingt fois moins).

·        Des collègues ont eu l'idée de sensibiliser les professeurs pour un bon usage de l’éclairage. En effet des rangées de néons sont souvent positionnées près des fenêtres et sont donc inutiles pour obtenir un bon éclairage. La consigne est de n’allumer que les rangées de néons nécessaires.

·        Les ordinateurs sont heureusement de plus en plus nombreux. Une charte de bonne utilisation des machines est en cours de test. Elle préconise notamment d’arrêter les machines tous les soirs et entre midi et deux heures mais pas pendant les petites pauses des récréations. Une bonne configuration des machines permet aussi de diminuer la consommation.

·        Nous avons constaté que les blocs toilettes (plus d’une vingtaine) étaient toujours allumés dès le matin 8H jusqu’au soir 20H. Nous avons testé plusieurs solutions et nous avons fini par installer des détecteurs de présence. Cette action a nécessité un budget de 11000 euros mais l’argent investi sera remboursé en six à sept ans selon nos estimations.

·      Des plantations d’arbres judicieusement placées apporteront à moyen terme un meilleur confort thermique dans certaines salles évitant ainsi la climatisation ou l’éclairage paradoxal quand les rideaux noirs sont tirés pour se protéger du soleil !

Analyser les résultats, corriger, persévérer

Nous réalisons un suivi le plus fin possible des consommations d’électricité du lycée depuis l’année 2000.

Nous constatons une baisse de plus de 10% des consommations entre 2000 et 2007 soit une économie de  40 000 kWh/an  ( 404 000 kWh en 2000, 364 000 kWh en 2007 ) ce qui représente une économie de 2500 €/an.

Prendre contact avec le lycée si vous souhaitez obtenir le détail de nos chiffres de consommation.